Dictionnaires amoureux

Dict amoureux

« Lancer une collection est une chose, l’inscrire dans la durée en est une autre. Bien peu ont résisté à l’épreuve du temps : « La Pléiade » chez Gallimard, « Terre Humaine » chez Plon, « Bouquins » chez Robert Laffont… L’affaire est encore plus risquée quand il s’agit de dictionnaires. Mais les auteurs les plus prestigieux – Jean-Claude Carrière, Philippe Sollers, Denis Tillinac, Bernard Pivot, Claude Allègre, Jacques Attali, Dominique Fernandez, Michel Del Castillo, Christina Millau, Daniel Herrero, Frédéric Vitoux… -  se sont rapidement prêtés à l’exercice. Avec succès : dix ans après avoir imaginé la collection, Simoën compte bien passer cette année le cap du million d’exemplaires. Mais pour son inventeur, le plus beau geste de reconnaissance est peut-être venu du lycée Louis-de-Foix de Bayonne, où les élèves de première et terminale ont édité un Dictionnaire amoureux de Bayonne, chacun d’entre eux étant chargé de rédiger une entrée. L’ouvrage a été tiré à 300 exemplaires. »
Thierry Gandillot, Challenges

« Des personnalités d’une diversité extrême ont rallié la confrérie très fermée que constituent les auteurs des Dictionnaires amoureux. Points communs ? Une passion, haute, exigeante et le goût de la faire partager. A cette fin, ils flânent, rêvent, vagabondent dans ce qui les émerveille, Venise ou la médecine, la gastronomie ou les trains. Ils  marient érudition et belle langue, fusionnent lyrisme et savoir, entrouvrent les portes de leurs curiosités et de leurs émotions et finalement se dévoilent au coin d’une entrée et d’un mot inattendu. »
Frédéric Valloire, Valeurs actuelles

Les commentaires sont fermés.